Shopping

La genèse de Miochi

Je crois qu’il est temps pour moi de me présenter.

Tout comme vous je suis une Miochette ou plutôt ex Miochette. Je m’appelle Emilie (prénom répendu dans les années 80 😀) et en février 2019, je me rends à l’hôpital pour passer une mammographie, je viens de fêter mes 36 ans, j’ai trois garçons Augustin a 5 ans, Basile et Gaspard 18 mois…

À Noël déjà, j’ai senti quelque chose de différent dans mon sein gauche, une voix me dit de ne pas attendre, je prends rdv avec une sage femme qui m’enverra faire une mammographie par prudence…merci à elle!

Ce 8 février, j’ai rdv à 11H30, comme tous les matinq, je ferme la porte de ma maison en emmenant les troupes à l’école et à la crèche, il est 8h10 et je sais que ma vie ne sera plus jamais la même.

Mammographie, échographie, IRM… Le médecin demande une biopsie pour la “jeune fille”, je me dis qu’à 36 ans, je ne suis pas une jeune fille ça doit être pour l’autre personne dans la salle d’attente bien plus jeune que moi… Erreur, c’est bien moi! Tout s’enchaîne, la biopsie ne fait que confirmer ce que je sais déjà: j’ai un cancer.

Et je prends le all inclusive: opération, chimio, radio et hormono les festivités commencent…

Comme beaucoup, la crainte ultime est cette perte des cheveux, cette transformation physique qui dit à tout le monde et en 1er lieu à soi-même que l’on est malade…

Mais je suis quelqu’un d’optimiste, l’humour me tient et le shopping encore plus… Avec ou sans cheveux, je veux rester moi, féminine encore plus qu’avant. 

Me voilà donc propulsée dans le pays merveilleux du fameux crabe…mais dis donc le crustacé là, tu as vu le prix que cela coûte d’être malade? Double peine, moins de revenus et plus de dépense, car oui les perruques ce n’est pas gratuit, remboursées au maximum 350€, elles nous en coûtent en moyenne dans les 800€, si vous avez une bonne mutuelle vous avez de la chance, si ce n’est pas le cas et que vous avez les moyens vous payez et si vous n’avez pas les moyen vous n’aurez que peu de choix et peu de qualité.

Est-ce juste? Je ne vous ai pas dit que je suis assistante sociale dans la vraie vie, alors les inégalités, je connais…Alors comment fait-on car même si on a les moyens, mettre autant d’argent dans de beaux turbans de beaux accessoires qu’on ne voudra certainement pas remettre après c’est dommage et en même temps je ne sais pas vous, mais j’aime bien avoir des turbans assortis à mes tenues donc il me faut du choix !

Bref, je veux rester girly moi! Je suis une adepte des plateformes de revente: petits prix, maxi dressing, maxi plaisir et tout ça c’est bon pour la planète et le moral nous dirait notre regretté Carlos 😁.

J’ai cherché sur le net, je n’ai pas trouvé, j’ai donc décidé de créer MIOCHI, une plateforme de revente et d’achat pour vous les Miochettes: les jeunes femmes, les mamans, les célibataires, les grand mère, les working girl, les sans emploi, vous toutes si courageuses qui avez envie de rester GIRLY A PETITS PRIX PENDANT VOTRE CHIMIOTHERAPIE.

Ce site vous est dédié, bonne visite !

Partagez l'article
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur pinterest

Réagir à cet article

4 thoughts on “La genèse de Miochi

  1. Binou06

    Bonsoir Émilie, j espère vraiment que ton site va se développer et s enrichir ! Car il est une aide à la fois pour celles qui sont en soins et pour les autres … car comme tu dis … c est tellement symbolique de se défaire de nos accessoires ! 😉💓

    1. elebrun

      merci à toi pour tes retours positifs cela fait chaud au cœur!

  2. Binou06

    Bonjour Émilie, comme vous je suis une ex miochette de 2020 (gastrectomie totale chimio…) et comme vous je vais bien aujourd’hui. Je trouve votre idée geniale et je vais donc faire profiter d autres miochettes de mes « accessoires » dont j espère n avoir plus besoin ! Merci encore ! Sabine

    1. elebrun

      Bonjour Sabine, je tenais à te remercier pour ton si gentil message! ça m’encourage beaucoup, je suis vraiment contente que le site puisse aider les “ex miochettes” à passer le relais et tourner la page de la maladie, c’est symbolique mais cela fait tellement de bien!

Laisser un commentaire